Prochains rendez-vous

29 septembre 2016

Le Cran Littéraire - Cinéma Bellevaux

Lecture trilingue de Bónusljóð – Poèmes de supermarché par Andri Snær Magnason (islandais), Walter Rosselli (italien), Pascal Cottin (français) 

 

1er octobre 2016

40 ans des éditions d'en bas, Lausanne

 

17h00 - Pascal Cottin & Sandros Pires | Une fleur fragile d'après La sourde violence des rêves de K. Sello Duiker - Lecture musicale

20h30 - Lecture trilingue de Bónusljóð – Poèmes de supermarché par Andri Snær Magnason (islandais), Walter Rosselli (italien), Pascal Cottin (français)

 

5 novembre 2016

Vernissage de Poétiques de la résistance, Lausanne


Aventurier culturel

Le Livre, la lecture, mes passions...

Dans mon travail, aux éditions d'en bas à Lausanne et au théâtre Pitoëff à Genève, comme représentant des éditions d'en bas, art&fiction, Roaditude et R-Diffusion.

Dans mes loisirs et manifestations à travers Littinérante, In-Cité, Caractères d'expressions et mes réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Le Livre & la Lecture aventures culturelles...

#MyTopTenBooks

Mon Top 10
Mon Top 10

Lancée par Marie Musy et la Librairie du Midi à Oron-la-Ville, l'initiative #My Top Ten Books se propage doucement et sûrement à travers la Suisse, puis la France, la Belgique...

 

Il est vraiment intéressant de voir comment une proposition alliée à la passion peut se développer.

 

Marie Musy poste son Top 10 sur Facebook, puis Nicolas S. de la Librairie du Midi et c'est parti.

 

Fleurissent des piles aménagées sur différentes tables, des ornements et également des petits commentaires prouvant qu'être libraire est bien autre chose que vendeur.se de livres.

 

Les réseaux sociaux relaient les Top 10 et apparaît #My Top Ten Books sur Twitter.

 

La presse écrite relate cette aventure, puis la radio, la télévision.

 

Et puis des recensions sont réalisées, puis des analyses...

 

Tout cela prouve combien le Livre est important dans la vie de chacun.e.

 

Le révéler ainsi est signe d'espoir face à toutes ces lamentations sur la mort du livre...

 

Merci à Marie Musy, à l'équipe de la Librairie du Midi et à toutes celles et tous ceux qui publient ces livres qui les font vivre.

 

 

 

Top 10 de Marie Musy
Top 10 de Marie Musy
Top 10 de Nicolas S.
Top 10 de Nicolas S.

Libérer ses oeuvres, ou non?

  Dans le cadre de Bolbec en biens communs, un débat To be or not to be free s'est déroulé le 18 octobre. La retransmission sous forme de fichier (voir dans le signet Bolbec en biens communs) s'est faite 10 jours plus tard. La forme des fichiers a choisir pour cette mise à disposition a suscité sur Facebook, de vifs désaccords. Il semble intelligent que ces différents points de vue puissent se continuer afin d'enrichir la réflexion visant à la libération de ses propres oeuvres. 

Quelques exemples de ces échanges:

Suite à ce fichier transféré auquel il manquait une partie:

Sylvain Pallix: ..." Vous avez voulu bidouiller le fichier de M4P en MP3, et il semble manquer un bout du débat... La moitié envolée? Est-ce le prix de la gratuité?"

Pouhiou: "Le problème c'est que le m4a est un type de fichier peu connu et peu usité, donc anxiogène (donc ne sera pas cliqué, téléchargé)."     

Sylvain Pallix: "Tous les PC lisent le M4A, tous les Mac et tous les smartphones Androïd, IOS ou autres. Excusez du peu! Ce format n'est en rien anxiogène... Lubie libriste? En cliquant dessus, on l'écoute tout simplement et en le téléchargeant, on le recopie tout simplement. C'est comme Monsieur Jourdain faisant de la prose sans le savoir. Le numérique est ainsi fait qu'il y a aujourd'hui différents formats audio ou vidéo bien interprétés ppar les matériels et les systèmes d'exploitation. Celui-là n'est en rien exotique. Et en vidéo, le MP4 (de la même fratrie) est plus généraliste tel qu'aujourd'hui face aux AVI, MOV (simples conteneurs), coquilles dont il peut s'affranchir. Et il offre un excellent ratio poids-qualité."

Pouhiou: Ce n'est pas une lubie libriste. C'est le communiquant qui parle: ce format n'est pas (re)connu, il ne sera pas cliqué. Si tu veux du son cliqué, mets du mp3 (j'aurais été libriste j'aurais parlé de ogg, vu que le mp3 n'est pas libre, ce me semble^^). Exactement comme box.net: pratique pour faire passer un fichier entre personnes de connivence (cercles élargis de connaissances) mais pour présenter au public, c'est soundcloud. Ce sont juste les pratiques les plus efficaces que j'aie trouvé pour une large diffusion. Après, peut-être que le travail de conversion ou de réupload ne vaut pas la chandelle par rapport au gain de diffusions (ou à la vélleité de communiquer vers le plus grand nombre). C'est un choix à déterminer."   

3 commentaires

Salon du livre et de la presse de Genève 2015

Vous pourrez me retrouver tout le long du Salon du livre et de la presse de Genève.

 

Je serai présent sur le stand des éditions d'en bas, "Le social en lecture" L1240.

 

Vendredi 1er mai de 17h30 à 18h30, Lecture croisée | Origine ou apparence: comment faire avec l'«étrangeté»?   "Grands brûlés de la face. Épreuves et luttes pour la reconnaissance" d'Alexandre Dubuis, éd. Antipodes et "Gueules" d'Andréas Becker éd. d'en bas, sur le stand L1240 en présence des auteurs.

 

Samedi 2 mai et dimanche 3 mai, de 11h00 à 12h30, je serai sur le stand des éditions Gallimard, H870, pour dédicacer "Les meilleures citations déprimantes pour bien commencer la journée".

 

Dimanche 3 mai de 13h00 à 14h00, pour inaugurer le premier titre de la série écolo-sociale "La terre de Luna" destinée aux adolescents - et bien plus! -, je lirai des extraits de "Baiji : le dernier dauphin du Yangtsé"  magnifiquement illustré, en présence de l'auteur.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 non transposé.